Vidange, plage et baleines, qui dit mieux ?!

Entretien du camion, des mécanos en or

Nous quittons notre bivouac de rêve pour aller faire la vidange du camion, et la tout de suite ça fait moins rêver ! Nous sommes tombes sur des gens adorables qui sont allés chercher le mécanicien dans la ville pour nous faire la vidange à un prix tout doux. Pendant ce temps les enfants jouaient aux jeux en face du garage et moi je donnais des nouvelles à la famille. Nous n’avons pas fait beaucoup de kilomètres car nous longions la côte et la route était belle. Nous nous sommes arrêtés à Bahia Inglesa sur les conseils d’Anita et Osvaldo de Calama et nous avons pu bivouaquer sur la plage. Le pied ! Nous avons passé une super soirée, les enfants ont joué dans la sable jusque pas d’heure. Notre nuit a été bercée par le bruit des vagues et la petite souris est encore passée chez nous hier soir ! 4eme fois du voyage !

Bahia Inglesa, coup de coeur des lutins et de la famille

Depuis que nous sommes au Chili, nous avons du mal à nous remettre des 2 heures de décalage horaire avec le Pérou. Résultat le matin c’est réveil vers 9 heures pour tout le monde ! Du coup on décolle rarement avant 10h! Nous décollons vers 10h30 de notre bivouac et nous tombons sur des douches chaudes gratuites pour routiers sur la Panaméricaine. C’est la deuxième fois que nous voyons ça. Nous sommes dans le désert depuis que nous sommes au Chili et trouver de l’eau et beaucoup plus compliqué. Nous essuyons beaucoup de refus avant de trouver de l’eau pour remplir notre réservoir. Nous sommes donc en mode économie d’eau. Du coup des que l’on voit qu’il y a des douches chaudes gratuites quelque part, on saute sur l’ occasion ! Ça faisait déjà 3 jours que l’on n’avait pas pris de douche, tout le monde a donc été ravi d’aller se décrasser !

Punta Chorros ou Caleta Chañaral pour voir des baleines ?

Nous avons choisi d’aller au deuxième car le village est plus petit, les bateaux aussi et les baleines sont plus près qu’à Chorros.

Nous sommes arrivés vers 17h à Caleta Chañaral pour réserver notre bateau du lendemain pour aller voir les baleines. Et bien en haute saison ça n’est pas suffisant comme anticipation ! On a eu de la chance car il y a eu un désistement et du coup la place était pour nous ! Ce soir en mangeant face à la mer des dauphins sont venus jouer devant nous. Pas le temps de prendre des photos mais nous étions tous éblouis comme des enfants.

On a vu des baleines !

Ça y est on a vu des baleines et pas qu’une seule ! Et de près ! On est ravis, on a des étoiles dans les yeux, on est retombés en enfance ! Nous sommes partis en mer avec la compagnie Orca des 9h30 ce matin. Nous étions tout devant, ça secoue pas mal ! À peine 15 minutes après le départ, nous voyons notre première baleine. Elle est la juste à côté du bateau. Elle plonge souvent dans l’eau pour manger des poissons qui se prennent dans sa barbe car oui une baleine n’a pas de dent mais une barbe. Et quand elle remonte à la surface respirer nous voyons de loin l’eau qu’elle projette. Nous continuons notre chemin et nous en verrons encore 3 mais de plus loin. Nous allons à côté de l’île Chañaral pour voir des pingouins, puis des lions de mer et enfin en continuant en mer, nous croisons la route de dauphins joueurs ! Les enfants sont à l’avant du bateau, on s’arrête et les dauphins vient jouer devant eux, ils sautent, ils font des roulades devant les garçons pour leur plus grand plaisir. Ils sont émerveillés, n’arrêtent pas de dire mais maman t’as vu c’est dingue mais maman je peux presque le toucher mais maman c’est incroyable je n’ai jamais rien vu de si beau… Dans ces moments là, on sait pourquoi on fait ce si beau voyage. Et comme si ça ne suffisait pas, en repartant nous voyons le souffle de 2 baleines et une dernière passe à côté du bateau plusieurs fois en le longeant et en nous gratifiant de son plus beau sourire !


« »

© 2020 Les Lutins Trotteurs. Theme by Anders Norén.